Impact des préparations biodynamiques sur la physiologie de la vigne et des baies, sur la qualité du vin et sur la biodiversité du vignoble

Ce projet vise à étudier si un système de production en biodynamie avec l’application de préparations spécifiques montre des avantages en termes de durabilité, de résistances aux maladies, de qualité des sols et du vin en comparaison avec un système de production biologique.

Dans ce projet, nous étudions la réponse physiologique de la vigne (résistance aux maladies, photosynthèse, utilisation d’eau, métabolites primaires et secondaires, changements transcriptomiques), la qualité du vin et l’effet sur l’environnement (sol et biodiversité) suite aux traitements avec une combinaison des préparations biodynamiques 500 et 501.

 

Responsable du projet à Changins
Dr. Markus Rienth
Professeur de viticulture T +41 22 363 40 61

2016 – en cours

Partenaire: Ville de Lausanne

Financement: Ville de Lausanne