Le meilleur du vin à CHANGINS

"Pour une haute école comme la HES-SO, la recherche est menée avec nos partenaires de l’économie et le but est ensuite de faire un retour d’expérience dans nos enseignements. Un congrès international comme Macrowine s’inscrit donc parfaitement dans cette philosophie» a déclaré Madame Luciana Vaccaro, rectrice de la HES-SO dans son discours lors de la cérémonie d’ouverture de congrès Macrowine.

C’est cette même conviction que partagent les organisateurs Macrowine, congrès itinérant qui a lieu chaque deux ans depuis 10 ans et qui réunit experts scientifiques, enseignants et chercheurs en œnologie et viticulture du monde entier travaillant avec des partenaires privés dans le cadre de leurs recherches. Après l’Afrique du Sud, la France et l’Italie, CHANGINS, Haute école de viticulture et œnologie, en partenariat avec la HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale, domaine Ingénierie et Architecture, organise l’édition 2016 de ce congrès en Suisse.

Mais pourquoi tout un congrès sur les métabolites et les macromolécules ? « Leur structure, ainsi que leurs interactions, sont encore mal connus. En revanche, nous savons qu’ils jouent un rôle fondamental et que de leur nature et de ces interactions dépendent, notamment, la stabilité, la couleur, la structure, le goût et plus généralement la qualité, le potentiel de garde et l’extrême complexité sensorielle des vins » affirme Julien Ducruet, Professeur de Technologie à CHANGINS et Président du Congrès. « Cela demeure l’un des grands mystères de l’œnologie dont la mise en lumière pourrait avoir de grandes conséquences en termes de maitrise et de qualité» conclut-il.

Macrowine 2016 apportera son lot de réponses, c’est en tout cas ce qu’espère Dario venu d’Italie. « Je suis venu pour voir ce qui se fait de mieux dans la recherche en viticulture et œnologie dans le monde. La qualité des conférences semble vraiment élevée, mais c’est également pendant les moments plus informels que les échanges sont souvent très riches » déclare-t-il.

Quant à Bruno, Mexicain étudiant à CHANGINS dans le cadre du Master of Science in Life Sciences HES-SO orientation Viticulture et Œnologie, la venue de Macrowine à CHANGINS témoigne de la qualité de l’enseignement qui y est dispensé. « Si l’on regarde les intervenants, les thèmes et toute l’organisation du congrès, il est indéniable que CHANGINS joue dans la cour des grands » conclut-il.

Retour