Abricotine

Développement d’une méthode pour le contrôle de l’authenticité de l’eau-de-vie d’abricot du Valais

Responsable du projet à Changins: Dr. Julien Ducruet

Partenaires : HES-SO Valais, EIA-FR

Financement :  HES-SO, HES-SO Valais, EIA-FR, Interprofession des eaux-de-vie

2006-2008

Résumé

Ce projet avait pour objectif de développer des méthodes permettant de renforcer la protection de l’Eau-de-vie d’abricot du Valais AOC (ou Abricotine AOC). En ligne de mire, deux critères essentiels de l’AOC : 1) pouvoir déterminer si dans une abricotine, 100% des abricots proviennent du Valais et 2) identifier que la variété soit à 90% minimum du Luizet. Pour répondre au premier objectif, une technique fondée sur la détermination des rapports isotopiques des composés présents dans la boisson a été développée. Pour répondre au deuxième objectif, c’est une technique basée sur le profil aromatique du Luizet, défini par GCMS, qui a été testée. Les résultats de cette étude ont montré qu’il était possible de discriminer par une analyse isotopique une Abricotine indigène (Suisse) et exogène (non Suisse). Cependant, la discrimination sur la base des analyses d’arômes doit encore être développée davantage, notamment en augmentant le nombre de données acquises afin de générer un modèle de discrimination et de le valider.